Pourquoi je soutiens le pouvoir ? par Sidi Hamada

La liberté c’est la possibilité d’exprimer son point de vue, son opinion, ses attentes et ses appréhensions sans crainte et sans risques. Les seuls freins connus à la liberté sont :la religion, la loi, les limites de la liberté des autres et les règles de bienséance. Cela étant dit, je compte user de ma liberté et parler un peu politique.

Soutenir le Pouvoir n’est pas un crime, tout comme soutenir l’Opposition n’est pas une obligation. Chacun de nous doit jouir de la liberté de supporter un camp plutôt qu’un autre ;  c’est cela en fait l’esprit de la démocratie. Je fais partie de ceux qui soutiennent le Pouvoir pour les raisons suivantes :

1° Je tiens à signaler d’abord que l’Exécutif actuel, sa tête et ses articulations, est le meilleur Exécutif pour la situation que nous vivons sur les plans national, sous-régional et international. Il maitrise la situation et peut accompagner efficacement les transformations à venir, qui sont inévitables.

2° Le Pouvoir actuel est venu corriger une anomalie qui menait le pays au chaos. Avant, les ressources finissaient inévitablement dans l’escarcelle de quelques hommes, ce qui appauvrissait et affaiblissait l’Etat. Maintenant les ressources sont utilisées à bon escient. j’en veux pour preuves les infrastructures qui poussent comme des champignons, les grands projets réalisés ainsi que la modernisation des forces armées et de sécurité.

3° La Mauritanie est actuellement un havre de paix comparé aux autres pays de la sous-région : ici on dort tranquille, ailleurs c’est le fracas des obus et le staccato des armes automatiques qui dominent. Il faut dire qu’ailleurs les terroristes font peur, ici ils ont peur.

4° L’émergence d’une nouvelle classe d’hommes d’affaires qui apportent du sang neuf au monde des affaires. Il y a également l’accession de personnes issues de milieux modestes aux hautes fonctions de l’Etat.

5° Les programmes engagés pour renforcer l’Unité Nationale et la cohésion sociale, et qui portent déjà leurs fruits. Il y a lieu de noter ici les efforts entrepris pour régler le passif humanitaire et pour lutter contre les séquelles de l’esclavage.

6° L’Exécutif nous gouverne et nous représente ; et à ce titre, nous lui devons respects et obéissance.

7° La liste est longue…

Par rapport à l’Opposition ma position est claire : l’Opposition est nécessaire,  c’est un contre-pouvoir  et elle représente l’alternance. Cependant une opposition cela ne se décrète pas, cela se sème et se cultive. Présentement nous avons besoin de dispenser la culture démocratique et créer des partis viables, des partis attachés à des programmes et à des plans d’action et non à des hommes.

Sidi Hamada

category: 

Partager: 

Connexion utilisateur