Le sommet de l’UA se tiendra bel et bien à Nouakchott

Il y a 5 mois, nous avons écrit un article sous le titre :  « 31ème Sommet de l’UA : le Sénégal désiste… et les questions fusent !! ».

 Dans ce papier, il a été souligné qu’en lieu et place du Sénégal, la Mauritanie constituerait l’une des solutions de rechange qui s’offrent à la Commission africaine. A ce propos, nous avions écrit à l’époque que :

« Plusieurs pays africains sont capables d’accueillir le sommet de l’UA. Certains en ont l’habitude, d’autres non. Parmi ces derniers figurent la Mauritanie. Est-ce qu’elle ne sautera pas sur l’occasion pour montrer et confirmer son savoir faire en matière d’organisation des grandes rencontres internationales ? Le succès de l’organisation du dernier sommet de la Ligue arabe, malgré les délais très courts, montre, en effet, que les autorités de Nouakchott ne manquent pas de ressources quand il s’agit de travailler dans l’urgence. Il sera cependant difficile pour elles de se lancer dans l’aventure, car l'opération sera assez coûteuse alors que la lourde facture du sommet de la Ligue arabe est certainement bien présente encore dans leurs esprits. Malgré cela l'hypothèse de la candidature de la Mauritanie pour accueillir le 31ème sommet de l'UA reste envisageable. »

Aujourd’hui, l’hypothèse semble se confirmer ou presque : Nouakchott abritera un sommet de l’UA. Ce sera en 2018. Probablement  au mois de juillet. La perspective de l'événement confirme ce que plusieurs géopoliticiens observent déjà : la diplomatie mauritanienne connait  aujourd'hui une dynamique sas précédent.

El Boukhary Mohamed Mouemel

category: 

Partager: 

Connexion utilisateur