Le gribouillis de l’Agence de Presse Sénégalaise *

  Dans une diatribe dénaturante, l’APS, (Agence de Presse Sénégalaise – NDLR),   viole le code de la déontologie journalistique, en osant diffuser hier,  un gribouillis truffé de mensonges contre la Mauritanie où les contre-vérités s’entremêlent et s’enchevêtrent avec le discours inaudible des auteurs de l’utopie nihiliste.  Cette concoction  pamphlétaire se heurte à la réalité indéniable du vécu quotidien du citoyen mauritanien   qui vit dans un Etat de droit, protecteur des libertés, producteur de sécurité et érigeant les pratiques esclavagistes en crime contre l’humanité. Les mobiles d’une telle tirade dévoilent une intention malveillante de ceux qui sont atteints d’une cécité  politique et qui s’obstinent à pervertir l’évolution historique d’une société plurielle dont l’unité et la cohésion constituent la marque indélébile  d’un destin commun. Mais, que les pourfendeurs de la citoyenneté, où ils se trouvent, soient assurés que ce salmigondis ne peut en aucun cas oblitérer les performances socio-économico démocratiques réalisées durant l’ère du Président Mohamed Ould Abdel Aziz et qui ont permis à la Mauritanie de caracoler à la première place, selon les indicateurs internationaux (GTI, RSF, Narcotic Bureau….etc.) en matière de la liberté de presse, de lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue – pour ne citer que ceux-là. Il aurait été plus percutant pour un organe d’information officiel de faire preuve de professionnalisme en relayant notre leadership sous régional au lieu d’abuser  du choc des mots pour s’enorgueillir  d’être le porte parole d’une organisation illégale dont les militants ont, délibérément, choisi une caution étrangère pour ourdir un complot contre leur patrie.   N’aurait-il pas été plus juste de se rendre sur le terrain avant d’intoxiquer le lecteur par des informations erronées et déformantes ?

Mamadou Kane

-------------------------

*Nous publions ce papier avec un retard indépendant de notre volonté.  Des contraintes techniques nous ont empêchés d’accéder à ce courrier à temps. Nous nous en excusons auprès de l’expéditeur et auprès des lecteurs. Mauriactu.

category: 

Partager: 

Connexion utilisateur