La caravane de construction de la Mauritanie avance inexorablement tandis que les chiens de certaines ONG gémissent et aboient *

 C’est à travers un acte d’ingérence désavoué dans nos affaires intérieures  qu’un groupe d’ong sénégalaises qui prétendent défendre les droits de l’homme ainsi que l’0NG connue sous le vocable de RADDHO et Amnesty International ont  exprimé leur intention d’organiser une conférence de presse à Dakar le jeudi 05/10/2017 pour traiter de ce qu’elles ont appelé la situation des droits de l’homme et des libertés publiques et démocratiques en Mauritanie…… la déclaration qui a été publiée par l’Agence Sénégalaise d’Information contient  des présomptions et des prétentions selon lesquelles la « Mauritanie vit actuellement une crise politique et sociale dangereuse et le pays serait présentement en proie à l’esclavage ,à la pauvreté ,à l’analphabétisme et au racisme … »

Je voudrais poser cette question à un observateur objectif, conscient et impartial de la scène politique en Mauritanie : Est-ce que  la Mauritanie souffre aujourd’hui réellement d’une crise politique et juridique au niveau des droits de l’homme et des libertés publiques ? Il est évident que la réponse à cette question est absolument négative. Car  depuis que  le Président  Mohamed Ould Abdel Aziz est aux rennes du pouvoir, le pays connait un véritable essor sur tous les plans : politique, économique, social, et éducatif. Il est certain que ceux qui ont prétendu l’existence « d’une crise politique et sociale » n’ont pas eu l’occasion de découvrir par eux-mêmes la réalité profonde en Mauritanie, surtout Amnesty International, car ils seraient surpris de constater sur le terrain que le pays vit actuellement  un développement fulgurant et fondamental duquel   profitent tous les Mauritaniens, sans distinction ni discrimination aucune.

Je  repose la question une deuxième fois encore ! Est-ce qu’il ya réellement une crise en Mauritanie ?.... La réponse est évidemment non…..car la Mauritanie est le seul pays d’Afrique où il n y a aucun prisonnier d’opinion… Aux ONG qui prétendent le contraire  de compter les prisonniers d’opinion au Sénégal…le premier étant le maire de Dakar, Monsieur Sall

Dans notre pays  personne n’est empêché d’exercer ses droits fondamentaux , d’exprimer librement ses opinions, personne n’est empêché de voyager ni interdit de manifester, etc. En  réalité, la Mauritanie est devenue aujourd’hui un havre  de démocratie en Afrique ; et les preuves sont nombreuses : les partis politiques exercent librement leurs activités politiques et donnent leurs opinions sur toutes les questions ; les  ONG des droits de l’homme ont leur voix et ont droit de cité ; la presse (sous toutes ses formes) est absolument libre ; le pouvoir judiciaire est simplifié et ne souffre d’aucune  entrave... 

 En prétendant que la Mauritanie est victime des pratiques esclavagistes, les dites ONG oublient  carrément que l’observateur  impartial et objectif ne croirait  nullement à ces prétentions fallacieuses car il est clair que l’esclavage est combattu sur tous les fronts surtout à travers un arsenal de lois allant jusqu’à son incrimination totale.

Elles prétendent que la Mauritanie souffre de l’analphabétisme mais « elles »   oublient que la Mauritanie a porté le flambeau du savoir dans toute l’Afrique subsaharienne et la réalité de l’enseignement aujourd’hui est l’expression des efforts consenti par les pouvoir publiques dans ce domaine ouvert à tous les Mauritaniens  sans discrimination aucune.

 Je  repose la question de nouveau, une fois encore ! Est-ce qu’il ya réellement une crise politique et sociale en Mauritanie ?.... comme toujours, la réponse est évidemment non…

L’observateur averti, objectif et impartial des questions internes en Mauritanie découvrira  que les dites « ONG des droits de l’homme » au Sénégal ainsi que Amnesty  International sont entrain sciemment de mentir et de s’efforcer  à présenter une fausse image de la  Mauritanie pour nuire à la notoriété et à la place qu’occupe   notre pays au sein de la communauté internationale. Mais il est certain que  la conférence de presse initiée par ces ONG sera vide de sens et ne contiendra que des mensonges … Ce qui est sûr c'est que la caravane de développement de la Mauritanie avance inexorablement alors que les chiens des ONG des soit disant « droits de l’homme » continueront à aboyer sans résultats.

Par :  : Saadbouh Mouhamed Moustapha 

* trduit de l'arabe par :   Bilal Hamza

 

category: 

Partager: 

Connexion utilisateur