L’Association Mauritanienne SOS Urgence reçoit le prix des droits de l’homme de la République Française.

 

L’Association mauritanienne, SOS Urgence a été lauréate du prix des droits de l’homme de la République Française avec quatre autres  organisations issues des pays suivant : Chine, Russie, Pakistan et Égypte. Cette année, 160 associations issues de 57 pays, représentant les cinq continents, ont présenté, chacune, un projet. Mais, au final, seules cinq organisations non gouvernementales étaient présentes Place Vendôme pour y recevoir le prix des mains de la garde des Sceaux et de Christine Lazerges, présidente de la CNCDH.

Parmi les deux organisations africaines représentées, SOS Urgence a reçu au même titre que les autres représentants de cinq continents, une dotation de 14 000 euros pour leurs actions en faveur de la liberté d’information, la liberté de la presse et le journalisme d’une part, et la promotion, la protection des droits sexuels et reproductifs, d’autre part.

SOS URGENCE a présenté pour cette qualification un projet intitulé : Projet de lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes pour la santé de la fille.

L’objectif de ce projet étant de contribuer à l’amélioration des droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles dans la commune de Boghé en luttant  contre  les  pratiques  traditionnelles  néfastes,  notamment  les  mutilations sexuelles féminines et les mariages forcés et précoces.

Par ce Prix, la République française souhaite soutenir les actions individuelles et collectives   en   faveur   de   la   défense   et   de   la   protection   des droits   de   l’homme   dans   le   monde. Le   Prix   reconnaît le rôle fondamental que joue la société civile, et en particulier les organisations non gouvernementales, dans la promotion et la protection de ces droits.

La Ministre de la Justice française Nicole Belloubet et Christine Lazerges, présidente de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) ont remis le 12 décembre 2017 à la Chancellerie le Prix à Monsieur Amadou Abdoul Diop Secrétaire General de l’association SOS URGENCE ainsi qu’aux quatre autres organisations non gouvernementales issues de Chine, de Russie , du Pakistan et d’Égypte.

Source : DJibril Diop

category: 

Partager: 

Connexion utilisateur