France/pays arabes: le Rafale s’exporte bien; la démocratie, non !

Il y a quelques mois, l’Egypte a signé un contrat pour l’achat de 24 avions militaires français, type Rafale. Quelques semaines plus tard, c’était le tour de l’Emirat de Qarar d’en commander 24 autres appareils. Des négociations ont également été menées par les Français avec les Emirats Arabes Unis pour leur vendre quelques dizaines de ce dernier né des bombardiers supersoniques fabriqués par le groupe DASSAUT ; et elles auraient atteint des stades avancés. L’Arabie Saoudite serait, elle aussi, intéressée par ce joyau de l’aéronautique militaire française. Elle constitue par ailleurs un bon client pour les industriels français, notamment dans les segments des produits et équipements navals et des systèmes de missiles. .

Mais le contrat le plus important en terme de volume de commandes de cet engin est celui que viennent de signer hier le ministre de la Défense français Jean-Yves Le Drian et son homologue indien Manohar Parrikar. Il comporte l’achat par New Delhi de 36 appareils type Rafale. Il y’aurait cependant plus de contraintes pour la partie française que dans les contrats avec les Egyptiens et avec les Qataris..

En effet, en matière de transfert des technologies et de délocalisation des chaines de montage vers le pays acquéreur, les Indiens ont exigé et obtenu plus d’avantages que les Arabes;  et peut-être aussi en matière de prix...

Toutefois, ces derniers ne doivent pas trop se plaindre. Ils sont compensés autrement. Sur le plan politique, la France, ‘’pays des droits de l’homme’’, ne cherche pas vraiment à les agacer avec ses ''valeurs républicaines''. Ses discours ‘'de démocratie'’, ‘'d’alternance au pouvoir'’, ‘'d’égalité homme/femme'’… sont plutôt destinés à être utilisés comme outils de pression contre les pays pauvres d’Afrique et à leurs semblables, mais pas aux pétrodollars ou gros clients potentiels des industries d’armement. Bien au contraire, ceux-ci, il faut les ménager !! Les  dirigeants français, quels qu’ils soient, de ‘’droite’’ ou de ‘’gauche’’, le savent et y font toujours très attention.

Comme tout le monde, ils observent scripuleusement le seul principe qui vaille aujourd’hui dans les relations internationales.  Pour eux, les’’ valeurs de la république’’ ont une couleur et une seule : l’intérêt géostratégique du pays qui consiste à tout faire et tout accepter pour satisfaire ses besoins et garantir les intérêts vitaux de ses industries en termes de marchés et d’approvisionnement. Pour ce faire, oublier les discours de démocratie pour vendre des dizaines Rafale, pourquoi pas !!

El Boukhary Mohamed Mouemel

category: 

Partager: 

Connexion utilisateur