Extrémisme : Trump maitrise bien son sujet.

S’il y a un sujet, où Roland  Trump retrouve sans grand effort ses « bonnes sensations », c’est bien celui de l’extrémisme. Son rapport à ce phénomène, à la sécurité et la paix à travers le monde, le Président américain le définit lui-même selon sa philosophie réductrice : « America first ». Et en la matière, il est bien conscient de ses propres capacités qui font fi du reste du monde.

Il suffit de l’écouter pour comprendre sa vision géopolitique et géostratégique aussi simple que préoccupante. Elle a un nom et un seul : extrémisme. Ceux, comme moi, qui pensent que « le terrorisme est le stade suprême de l’extrémisme », doivent se faire de soucis très sérieux avec un dirigeant politique et militaire pareil qui, de surcroît, est aux commandes de la première puissance militaire et économique du monde.

D'autres, par contre, sont moins catégoriques, et manifestent moins d’inquiétudes en arguant que Trump est plutôt un homme instable, susceptible de changer d’avis. Ils n’ont pas du tout tort dans la mesure où instabilité rime avec imprévisibilité. Mais oublient-ils qu’il  s’agit là justement de la première caractéristique des extrémistes dangereux !

Rien de rassurant donc, s’agissant de la nouvelle voie suivie par l’Oncle Sam.

Acteurs et forces pacifiques du monde unissez-vous !  Bougez, réagissez avant qu’il ne soit trop tard !

La question de Jérusalem vous offre l'occasion.

El Boukhary Mohamed Mouemel

COTES (Centre Oum Tounsi pour les Etudes stratégiques)

contact@centreoumtounsi.org

category: 

Partager: 

Connexion utilisateur