Election présidentielle au Burkina Faso : aucune contestation des résultats !

Au Burkina Faso, dès l’annonce des résultats provisoires de l’élection présidentielle, le principal challenger au vainqueur s’est déplacé pour chez le domicile de ce dernier pour le féliciter. Le fait est si rare en Afrique pour être souligner.

En effet, la tradition sur le « Continent noir » est que l’opposition conteste les résultats des élections, refusent de les reconnaître…

Selon « Lefaso.net » qui  cite le candidat malheureux, « Avec une voie pleine d’émotions, Zéphirin Diabré a reconnu les résultats publiés par la CENI qui placent Roch Marc Christian Kaboré en tête de l’élection présidentielle. « Je n’ai aucune raison de douter de la sincérité des résultats ainsi publiés. J’en prends acte et j’ai tenu à adresser de vive voix à Monsieur Roch Marc Christian Kaboré toutes mes félicitations, puisque tout indique qu’il sera le nouveau président du Faso », a-t-il dit.

Poursuivant sa déclaration, entouré des membres de son parti et de ses soutiens, le président de l’UPC notera qu’il a plu à la « La providence » de confier la charge suprême de notre pays au candidat du MPP, celui qui aura la responsabilité de répondre aux attendes des burkinabè. « Je lui souhaite plein succès dans sa nouvelle mission ». Il est croyant, monsieur Zéphirin Diabré . Est ce sa foi qui lui donne cette humilité, cette culture du bon perdant?  si tel est le cas, les politiciens africains qui prétendent aux fonctions qui font appel aux scrutins, doivent s'en inspirer. Il est en effet temps pour qu'ils comprennent que démocratie, n'est pas forcement synonyme de contestation, de baycott. en matière d'élections, il s'agit plutôt de respecter les règles du jeu que l'on a acceptées au départ du challenge politique.

Partager: 

Connexion utilisateur