Dans l'attente d'un bonheur lointain./ par Capitaine médecin Jemila Cheukh Ould Bouka

Là dans mes réflexions, dans mes espérances et mon impuissance.
Je me torture à penser, à chercher la solution, à trouver le remède.
Mieux rêver d'un miracle, mais rien ne changera une destinée déjà inscrite dans l'éternité.

Qu'elle est criminelle cette distance dépressive !
Qu'il est miséreux ce temps assassin !

"Soit patiente, sois forte", me dit cette voix venue de nulle part...
Elle se veut posée, forte, sage. 
Je l’écoute quand même, sans trop y croire.
Mais je l'excuse: elle ne sait pas...

Elle ne sait pas qu'après un certain âge, on se lasse de faire face à nos peines, à nos tourments et de devoir traverser nos chagrins d’aujourd’hui pour être présents et forts pour ceux de demain. 
Et que cette pseudo-force de secours, ne peut que s’éclipser, prendre congé devant la lassitude, la monotonie, devant le maudit refrain des douleurs.

Elle ne saura jamais ce que c'est d'avoir l’âme rongée par l’effroi et la peur du vide. 
Dans un monde déraisonnable, où nos anges et démons ne sont jamais en trêve, tout ce qu'on peut souhaiter des fois, c'est d’être bercé dans les bras de la folie, de l'insouciance, de l'indéfini, ne serait ce que pour un jour.

category: 

Partager: 

Connexion utilisateur