Boydiel : Tawassoul est financé de l’extérieur.

Dans le cadre d’un dossier consacré à la Mauritanie, Jeune Afrique (JA) a publié une interview réalisée par son envoyé Alain Faujas avec Boydiel Ould Houmeid, le chef du parti El Wiam, parlementaire et maire de Ndjago.

Parmi les sujets abordés, le journaliste de JA  a voulu savoir ce que pense son interlocuteur du développement de l’islamisme politique en Mauritanie, en posant la question suivante :

«  La montée du parti islamiste Tawassoul vous inquiète-t-elle? »

Et Boydiel de répondre en exprimant son opposition à l’instrumentalisation politique de la religion, et en accusant Tawassoul de recevoir un financement de l’extérieur :  

« Je suis hostile, dit-il,  à l’utilisation de la religion en politique. Les autres partis ne sont-ils pas tout autant musulmans que Tawassoul ? En fait, il ne correspond pas aux traditions malékites mauritaniennes, et il n’aurait pas percé s’il n’était financé par l’extérieur. »

category: 

Partager: 

Connexion utilisateur