Attentat de la mosquée AL- Rawda: Merci Daech de m’avoir permis de voir mon erreur.

La cruauté de l’image autorise-t-elle sa publication ? Je pense que non. Mais cette fois, j’ai décidé de passer outre ce que me dicte ma conscience, ou plutôt de faire mon « mea-culpa » d’une manière bizarre.

Le carnage,  sa cruauté… mon incapacité à trouver les mots pour crier ma colère, pour dire mon indignation, mon dégoût…  ne m’ont pas laissé d’autres choix. « En réaction à des massacres aussi abjectes, pourquoi devrions-nous cacher les horreurs commis par des criminels? Pourquoi ne pas les montrer et dénoncer ainsi les auteurs de ces actes ignobles ?», me dis-je.

Pour autant je ne suis pas du tout certain, qu’«exhiber» les victimes suffit pour me dédouaner de mes erreurs de jugement.

En effet, il y’a une année et demi, je me suis interrogé sur un ton assez polémique:

« Combattre l'extrémisme par le soufisme", dites-vous? »*.

Puis, j’ai répondu par la négation, ou tout au moins en sémant le doute. Une erreur d’appréciation que j’assume depuis cet après midi.

Et il ne pouvait être autrement en voyant ce bilan horrible de l’attentat de la mosquée Al-Rawda au nord du Sinaï. Un bilan  qui se chiffre par centaines de morts et par centaines de blessés. Mon erreur que je découvre également en écoutant les réactions des braves ulémas soufis qui sont ciblés par les terroristes de daech. Des hommes pleins de dignité et de courage.

El Boukhary Mohamed Mouemel

* Cliquer :  ici.

category: 

Partager: 

Connexion utilisateur