Culture

Beyruk lu par un journaliste français...

Avant hier après-midi, dans les locaux du CFM à Nouakchott, notre compatriote Mbarek Ould Beyrouk a fait une présentation de son roman « le tambour des larmes », qui a...

Un ''Bonne fête'' de poète ...

Je ne sais plus quel est l’artiste qui disait : ' Photographier, c'est mettre sur la même ligne de mire la tête, l'œil et le cœur '. Mais je connais au moins un...

De mes galeries de « facebookien »

 

Je découvre, certainement un peu tardivement, que je suis probablement doué pour aimer l’art. Et je découvre, surtout, que suis surdoué pour n’y rien comprendre.

Un défaut qui

...

Bravo encore Beyrouk, pour cette spontanéité … ( vidéo)

La vidéo jointe revient sur le prix Prix Ahmadou Kourouma 2016 gagné en avril dernier par notre compatriote, le romancier M’Barek Beyrouk. J’aime comment l’auteur en...

Pokémon Go, plus qu’un jeu : un phénomène touristique

Depuis  le mois de juin, de nombreux adeptes de jeu vidéo se sont lancés à la chasse des Pokémons. Mais au-delà du jeu, Pokémon Go est pour bon nombre de...

Rencontres…

Les mots et la peinture qui fait fond du tableau en image qu’ont-ils de commun ?
Je ne saurais comment répondre sauf que moi, le fait de les fusionner, ça...

Courir pour rattraper cette minute entre les minutes… *

"....Il y a , dans l'espace entre une minute et une autre minute, tout un monde... A y bien regarder, si l'on tend l'oreille, on entend le décompte de ces...

" Le tambour des larmes" de Beyrouk, déshonneur et honneur de femmes*

 En signant  récemment son troisième roman, Le Tambour des larmes, Editions Elyzad, 2016, Beyrouk confirme son talent de romancier. Par sa forme et sa thématique, cette œuvre  vient renforcer la...

Beyrouk, sans tambour ni griot *

Présenter l’œuvre de Beyrouk est à la fois chose ardue et aiséeة tant sa poétique est sauvage et élaborée, son écriture classique et moderne, ses thématiques simples et complexes.

Je...

L’œuvre de Beyrouk, trois constantes *

Idoumou Mohamed Lemine (professeur d’université)

Parler de Beyrouk et de son œuvre est pour moi une entreprise intellectuellement ardue : Non seulement je dois séparer en moi entre l’homme et le critique littéraire, ce qui est...

Pages

Connexion utilisateur